Login

Immobilier - maintenant plus que jamais? / Mais est-ce vraiment vrai?

Immobilier - maintenant plus que jamais?  / Mais est-ce vraiment vrai?

L'immobilier - maintenant plus que jamais ?

Surtout maintenant, alors que les marchés des actions et des produits dérivés s'effondrent, beaucoup expriment leur confirmation qu'il n'y a rien de mieux que d'investir dans l'immobilier. Cet investissement devient, en règle générale, la meilleure forme d'investissement en capital pour le régime de retraite.

Mais est-ce vraiment vrai ?

Ou encore, à quels scénarios les acheteurs et les investisseurs doivent-ils se préparer dès maintenant ?

En ce moment, lorsque les cours des actions baissent à nouveau, l'immobilier reste ferme, car une phrase est gravée dans nos esprits : "L'immobilier est la meilleure forme de retraite". C'est du moins ce que disent environ trois quarts des Européens et 90 % des adultes de moins de 30 ans.

Il n'est surprenant pour personne qu'en période de fortes fluctuations des prix sur les marchés boursiers ces dernières années, les prix des maisons n'aient fait qu'augmenter. Et elles ont augmenté à un point tel que de nombreux jeunes craignent déjà de ne pas pouvoir payer cette forme de pension. Aujourd'hui, ils paient 60 % de plus pour leur propre maison qu'en 2009. N'est-ce pas la preuve que l'achat d'une maison est l'investissement le plus rentable de votre vie ?

Le marché de l'immobilier au Portugal est aujourd'hui plus solide qu'en 2008/2009, avec des restrictions de crédit par les banques, la demande a été et est à un niveau stable. Il n'y a pas proportionnellement autant de familles endettées qui doivent choisir de ne pas remplir leurs obligations hypothécaires. Le secteur bancaire et la politique s'engagent à créer des véhicules qui rendent ces obligations moratoires en temps de crise, et à revenir à la normale après la crise.

Lors de la crise financière de 2008, c'est la surchauffe des prix des logements aux États-Unis qui a provoqué la crise mondiale avec leur effondrement. Fin 2019, certains connaisseurs du marché immobilier portugais annonçaient que le marché immobilier avait progressivement atteint un tournant.

On sait aussi que lorsque le boom immobilier est terminé, une récession s'ensuit. Cette récession viendra certainement, mais cette fois-ci, elle ne sera pas provoquée par la fin du boom immobilier. La récession qui va suivre est due aux circonstances causées par le coronavirus, et pour ce phénomène, il n'existe aucun paramètre dans l'histoire de l'humanité et dans l'économie qui puisse nous indiquer où cette situation va nous mener.

Nous comprenons que les gens ont toujours besoin d'un logement, les promoteurs immobiliers et les investisseurs gagnent leur vie en l'achetant et en le vendant. Les banques doivent accorder des prêts au logement et investir des capitaux dans un marché sûr et ferme, qui a déjà été mentionné en tant qu'immobilier. La génération des héritiers doit appliquer leur héritage à long terme et de manière sûre pour les générations suivantes, puis choisir l'immobilier. Les détenteurs de capitaux internationaux qui, en raison des faibles taux d'intérêt bancaires et de l'insécurité du marché boursier, recherchent de meilleures options pour placer leur argent, l'ont en grande quantité pour investir partout dans le monde.

Il y a beaucoup à faire pendant et après la crise, la Casaibéria est prête et ne renoncera pas, dans ce contexte économique, à se battre pour le bien de ses clients.

Galerie